Rhinoplastie sans chirurgie du nez

1 (8)

Le nez tient une place importante dans le visage. Pour les personnes qui le considèrent comme un handicap, la rhinoplastie leur permet de changer leur regard sur eux-mêmes, ne retrouvant pas un nez stéréotypé mais un nez naturel.
Il n’est pas forcement nécessaire d’ avoir recours à la chirurgie pour corriger un défaut du nez. La rhinoplastie médicale, par injection d’acide hyaluronqiue, permet dans de nombreux cas de répondre aux attentes des patients.

ANALYSE DU NEZ

Le nez dans le visage

2 (9)

– Le nez doit représenter 1/5 de la largeur totale et 1/3 de la longueur totale du visage.
– La distance intercanthale (largeur de l’oeil) doit être  égale à la largeur de la fente palpébrale, et la largeur de la base du nez doit être égale à cette distance.
– La distance épine nasale- lèvre sup doit être de 1,8-2,8cm.
– La ligne passant par le point de mi-hauteur nasal et le point le plus saillant de la lèvre supérieure doit passer 3 mm devant le menton.

Profil nasal

6 (8)

Angle naso-facial

Compris entre 30° -40°.
Il donne la projection du nez.

7 (5)

Angle naso-mentonnier

Compris entre 120°-130°.

4 (9)

Angle dorsal

Plat (180°). Le dorsum doit être convexe chez l’homme et concave chez la femme.

8 (3)

Angle mento-cervical

Compris entre 80°-95°.

5 (8)

Angle naso-labial

Il mesure l’inclinaison de la columelle (partie inférieure du nez) par rapport à la position de la lèvre supérieure. Il doit être compris entre 90°-100° pour l’homme,  95°-110° pour la femme. La pointe est plongeante si l’angle est petit, retroussée quand il est plus ouvert.

3 (8)

Angle naso-frontal

Compris entre  115°-135°  pour l’homme, 120°-125° pour la femme.
S’il est trop ouvert (nez grec), le       nez apparaît plus long, s’il est trop fermé (nez aquilin), le nez apparaît plus court.

Etude de la base du nez

9 (3)

– La base de la pyramide nasale est un triangle dont la base est égale à l’hauteur.
– Les narines ont une forme allongée dont la partie postérieure est plus grande et dont l’axe est oblique en avant et en dedans ce qui forme avec le plan sagittal un angle de 15° ouvert postérieurement.
– Le bord supérieur des narines est à mi-distance entre les points de définition de la pointe et l’angle lobulocolumellaire.

Etude de la pointe du nez

10 (3)

La forme et l’orientation de la pointe sont données par les cartilages alaires. Sa dynamique est influencée par le muscle dépresseur du septum nasal, l’élévateur commun de la lèvre supérieure et du nez.

Projection de la pointe, profondeur du radix, longueur du nez

Plusieurs règles peuvent être utilisées pour calculer la juste projection de la pointe :

1) Le ration 1 :2 :3
La projection de la pointe (2 sur l’image), définie par la distance qui sépare le sillon  alogenien des dômes cartilagineux, doit représenter les deux tiers de la longueur du nez (3 sur l’image) et doit être le double de la distance nasion (point le plus en retrait de la dépression naso-frontale) et le canthus interne (1 sur l’image).

2) La projection est adéquate quand 50-60% de la pointe est devant la verticale qui passe par la lèvre supérieure  et si elle est égale au 60-65% de la longueur du nez.

3) Règle du triangle de Crumley : la projection idéale est celle qui permet de dessiner un triangle rectangle dont les cotés respectent le rapport 3 :4 :5 (sur l’image) du  triangle de Crumley.

–La Rotation

La rotation est définie par l’ouverture de l’angle naso-labial qui doit être compris entre 90°-100° pour l’homme et 95°-110° pour la femme.
Pour la rotation-projection de la pointe, il faut discuter la part de l’illusion visuelle: la convexité du dorsum donne une impression de pointe tombante alors même que l’angle naso-labial peut être normal; un dorsum exagérément concave donnera une impression visuelle de rotation excessive.

– La Définition repose sur des caractéristiques qui ne sont pas toujours réunies.

1) Visualisation des reliefs cartilagineux alaires lorsqu’une peau trop épaisse ne les masque pas.
2) Subtile dépression de la supra-pointe, automatisation de la pointe quand sa projection dépasse légèrement celle du dorsum.
3) Double break lobulo-columellaire qui fait du lobule apical un élément distinct de la columelle.

LES DIFFÉRENTES INTERVENTIONS POSSIBLES

11 (2)

Acide hyaluronique

L’acide hyaluronique utilisé est  très réticulé type Restylane Perlane ou moyennement réticulé type Restylane. En fonction de l’indication, l’injection sera profonde ou superficielle.

Les indications sont les suivantes :

– Correction de la chute de la pointe du nez.
– Correction des anomalies au niveau des angles nasales.
– Correction du dorsum du nez.
– Correction des dépressions et des bosses osseuses ou cartilagineuses post-traumatiques ou génétiques.
– Amélioration de la symétrie.
– Rétrécissement des narines.
– Effacement des sillons des ailes du nez.
– Amélioration de la définition de la pointe du nez.
– Correction des modifications dues au vieillissement: l’amincissement des tissus cutanés du bord nasal, la fermeture de l’angle naso-labial.
– Rétrécissement des narines par pose de fils tenseurs.
– Correction des défauts fonctionnels de la valve nasale pendant l’inspiration, c’est-à-dire le collapsus des cartilages triangulaires sur le septum cartilagineux pendant l’inspiration.

Fils tenseurs

L’intérêt des fils tenseurs est de lifter la pointe du nez et redresser le dorsum.
Ils sont utilisés principalement sur les nez asiatiques.

1

RÉSULTATS AVANT / APRÈS

15

Patiente de 43 ans souhaitant un camouflage de la bosse dorsale et une remontée de la pointe du nez.
Pour remonter la pointe nous avons réalisé une injection d’acide hyaluronique très réticulé au contact osseux  à la base de la columelle et en sous-cutané au niveau de la columelle.
Pour camoufler la bosse dorsale nous avons injecté à la canule en sous-cutané en amont de la bosse.
Résultat immédiatement après l’injection.

13

Patiente de 43 ans dérangée par la bosse au niveau du dorsum du nez. Nous avons réalisé des injections d’acide hyaluronique à la canule pour camoufler la bosse.
On remarquera qu’on n’a pas voulu une meilleure correction en amont (au niveau de la racine du nez), pour éviter de masculiniser l’angle naso-frontal.

1

Patiente de 39 ans dérangée par son nez de profil, souhaitant un camouflage maximum des défauts.
Nous avons injecté à la canule de l’acide hyaluronique au niveau du dorsum pour afin de donner un profil droit et remonté la pointe du nez.
Résultat un mois après les injections.

2

Patiente de 33 ans consultant pour un creux au niveau du dorsum du nez.
Une injection d’acide hyaluronique a été réalisée pour combler ce creux.
Résultat deux mois après l’injection.

Témoignages

Le Docteur n’insiste jamais, n’exerce aucune pression et est toujours objective. Mon nez me donnait un air strict, le Docteur Romano m’a donné un nouveau nez, je suis satisfait à 100%.

H. GUEZ

Mon nez avait une légère bosse et la pointe était tombante. Aujourd'hui mon nez est trop joli grâce à la rhinoplastie médicale Docteur Romano ! Merci Docteur

L. ROYER

J'ai fait une rhinoplastie médicale avec le Dr Romano. J’avais un nez affreux et le voilà parfait ! Merci Docteur

R. KLEIN

Le Docteur Romano a été à l’écoute de ma demande. J’ai été satisfaite du résultat : naturel avec la disparition de la bosse de mon nez.

Y. SABBAH

TARIFS DES DIFFÉRENTS TRAITEMENTS*

Type de consultationTarifs généralement pratiqués
Acide hyaluronique500€ à 700€
Fils600€

Ecrit par Valeria Romano

    Ancienne interne des Hôpitaux de Paris Diplômée de la faculté de médecine de Paris, l’université Paris 7 – Paris Diderot Inscrite au tableau de l’Ordre des Médecins de la ville de Paris Plus d'informations

     
    Contact