Laser vasculaire : traitement des varicosités

1 (7)

Les varicosités sont des dilatations permanentes des veinules intradermiques des membres inférieurs.
Présentes chez la femme comme chez l’homme elles sont difficiles à traiter du fait de leur diamètre et de leur profondeur variables.

On distingue différents types de varicosités:
– Des varicosités bleues dont le diamètre se situe entre 0,5mm et 2 mm.
– Des varicosités rouges d’un diamètre inférieur à 0,5 mm.
Certaines varicosités sont parallèles à la surface cutanée, d’autres plongent en profondeur communiquant avec le réseau hypodermique voire intramusculaire.
Le laser YAG LP 1064 nm est actuellement le plus performant pour la prise en charge des varicosités rouges et bleues.

Sources / Plus d'informations :

LES DIFFÉRENTES INTERVENTIONS POSSIBLES

1

Laser vasculaire (laser Nd :Yag)

Le laser Nd :Yagest le gold standard pour le traitement des varicosités. Un bilan phlébologique préalable est nécessaire avec écho-doppler veineux à la recherche d’une insuffisance veineuse.
Certaines varicosités ont un petit diamètre  -inférieur à 0,3 mm- ce qui les rend en effet inaccessibles aux aiguilles les plus fines (aiguille de 30G ½) utilisées en micro-sclérose.

Le résultat est obtenu par coagulation du vaisseau après le tir laser.

Le résultat n’est pas immédiat mais vient dans les semaines qui suivent. Le traitement nécessite souvent deux séances espacées de 4-6 semaines.

Déroulement de la séance

Chaque séance dure en moyenne 15-30 minutes. Le déroulement de la séance se fait sans anesthésie, un gel froid est placé sur la peau et les tirs laser se succèdent de proche en proche , tout au long du vaisseau à traiter.
A différence de la micro-sclérose il n’y a ni de piqûre ni de produit injecté. Aucun pansement n’est utile, il n’y a pas d’ecchymose. Le traitement est efficace et  nécessite moins de séances que la micro-sclérose.
La zone traitée ne doit pas être exposée au soleil les mois qui suivent le traitement.

Contre-indications 

Les contre-indications sont les suivantes :
– Une lésion dermatologique située sur la zone de peau à traiter.
– La mise en évidence d’une insuffisance veineuse avérée nécessitant un traitement préalable.
– Les phototypes élevés (V, VI).
– La grossesse et l’allaitement.

Suites 

On observe un érythème et on ressent une sensation de chaleur. Un léger œdème, ainsi qu’ un blanchiment temporaire sont visibles autour de la zone traitée. L’apparition de croûtelettes dès le deuxième jour est fréquente, elles disparaissent en quelques jours sans laisser de cicatrice mais il ne faut pas les arracher.
Si des phlyctènes (ampoules) apparaissent, il ne faut pas non plus les manipuler et il faut prévenir votre médecin. Rarement on observe une hyperpigmentation transitoire qui quelque fois peut persister quelque mois et s’accentuer en cas d’exposition solaire. Sur les phototypes foncés une hypopigmentation temporaire peut survenir.

RÉSULTATS AVANT / APRÈS

4 (7)

Patiente de 52 ans gênée par des varicosités au niveau des jambes.
Résultat deux mois après 2 séances de laser Nd : Yag.
On remarque une disparition des varicosités.

5 (7)

Patiente de 31 ans gênée par des varicosités au niveau des cuisses et des fesses.
Résultat un mois après une séance de laser Nd : Yag.
Amélioration importante des varicosités.

3 (7)

Patiente de 43  ans gênée par des varicosités bleu et rouges au niveau des cuisses.
Résultat deux mois après 2 séances de laser Nd : Yag.
Disparition des varicosités.

6 (7)

Patient de 50 ans avec des varicosités au niveau des cuisses et des mollets.
Résultat un mois après deux séances de laser Nd : Yag.
Disparition quasi complète des varicosités.

Témoignages

J'ai pu me débarrasser de mes varicosités une fois pour toutes ! Médecin agréable et souriante.

D. FARGES

J'avais des varicosités sur les jambes. Le Docteur Romano a réalisé des séances laser et depuis je n'ai plus rien du tout !

R. LECA

TARIFS DES DIFFÉRENTS TRAITEMENTS*

Type de consultationTarifs généralement pratiqués
Laser150€ pour de petites zones, selon devis. Le tarif dépend de l’étendue de varicosités

Ecrit par Valeria Romano

    Ancienne interne des Hôpitaux de Paris Diplômée de la faculté de médecine de Paris, l’université Paris 7 – Paris Diderot Inscrite au tableau de l’Ordre des Médecins de la ville de Paris Plus d'informations

     
    Contact