Rajeunissement du vagin avec la vaginoplastie médicale

Photo retrecissement vaginal

La médecine esthétique propose des solutions aux femmes présentant des symptômes liés au relâchement vaginal, cause d’insatisfaction sexuelle et d’inconfort urinaire et génital. La vaginoplastie, par injection d’acide hyaluronique ou par laser, constitue une alternative efficace à la chirurgie. En permettant aux patientes de s’épanouir pleinement dans leur vie intime de femme, l’intervention stimule la confiance en soi. Les bénéfices sont donc fonctionnels, mais aussi psychologiques.

Dans quel cas faire une vaginoplastie médicale ?

Il s’agit d’un acte médical pratiqué en cabinet permettant de remédier au syndrome de relâchement vaginal. Cette pathologie touche des millions de femmes à travers le monde. Multifactorielle, la dilatation du canal vaginal est responsable d’atrophie vulvo-vaginale, de dyspareunie (douleurs chroniques ressenties durant les rapports sexuels), de sécheresse vaginale ou encore de démangeaisons. Ce relâchement a également pour conséquence une diminution de la satisfaction sexuelle, se traduisant par des difficultés à atteindre l’orgasme vaginal. L’intervention pratiquée varie selon le type de muqueuse de la patiente, relatif à son âge : muqueuse en pré-ménopause, en péri-ménopause ou en post-ménopause.

 

Réalisée sans chirurgie, la vaginoplastie médicale a pour objectif de rétrécir le diamètre du vagin et ainsi pallier l’inconfort sexuel et urinaire. Pour faire réaliser une vaginoplastie à Paris, le Docteur Romano vous reçoit dans son cabinet.

 

Cette opération est conseillée en cas de :

  • Forme moyenne de relâchement vaginal sans faiblesse musculaire associée
  • Désir d’accentuer le plaisir sexuel
  • Atrophie vulvo-vaginale
  • Syndrome génito-urinaire lié à la ménopause

Ces différentes problématiques provoquent une diminution du plaisir sexuel en raison de l’élargissement du vagin. Certains événements du cycle de vie féminin peuvent causer la dilatation du canal vaginal, tels que le vieillissement, les accouchements successifs qui fragilisent le périnée ou encore la chirurgie pelvienne.

Les différentes techniques pour le rajeunissement vaginal

La médecine esthétique a élaboré des techniques fiables pour réaliser une vaginoplastie sans chirurgie. Grâce à ce traitement, le vagin est tonifié, rétréci, remodelé, grâce cet acte médical. La patiente peut ainsi retrouver une vie sexuelle et intime épanouie. Concrètement, comment procéder à une vaginoplastie médicale ? Deux techniques sont utilisées pour réaliser cette opération : l’injection d’acide hyaluronique et le laser. Une première consultation permet d’établir un diagnostic et de choisir la méthode la plus adaptée.

Photo retrecissement vaginal par inejction acide hyaluronique

Acide hyaluronique

Biodégradable et biocompatible, l’acide hyaluronique permet d’obtenir des résultats rapides et les effets secondaires restent limités. Le rétrécissement du canal vaginal peut être obtenu par des injections d’acide hyaluronique. Cette opération exige un savoir-faire pointu et une parfaite connaissance de l’anatomie pour poser le produit en sous-muqueuse. Nous avons encore peu de recul sur cette méthode et ses résultats. Nous recommandons donc plutôt de procéder à la vaginoplastie laser.

Laser

Le laser est l’autre moyen utilisé en médecine esthétique pour la vaginoplastie. À Paris, dans son cabinet du Dr Romano, un premier entretien est organisé avec la patiente, suivi d’un examen gynécologique. Le médecin convient ensuite du nombre de séances nécessaires pour remédier au problème. Dans la majorité des cas, un traitement de deux à trois séances, réparties sur 4 ou 6 semaines sont préconisées. Pour 70% des patientes, deux séances suffisent. En fonction de l’ampleur de la distension vaginale de départ, des séances d’entretien tous les 2 ou 3 ans sont recommandées.

Cette technique se révèle très efficace pour lutter contre le relâchement vaginal, comme le prouvent les examens endoscopiques, qui démontrent le resserrement vaginal.

Photo retrecissement vaginal par laser

Vaginoplastie : le déroulement de l’intervention

Un examen gynécologique doit être réalisé moins de 3 mois avant la première séance, afin de dépister d’éventuelles néoplasies, infections ou lésions. Un examen cytobactériologique des urines est également réalisé dans un laboratoire, quelques jours avant la séance. En cas d’infection urinaire, la vaginoplastie n’est pas pratiquée.

Aucune anesthésie n’est nécessaire pour pratiquer à l’intervention. Une pièce à main à usage unique présentant une échelle centimétrique aide le praticien à localiser la zone d’intervention.

Les suites et les précautions à prendre

La patiente peut reprendre son activité quotidienne habituelle durant la phase post-intervention, la cicatrisation se faisant naturellement. Il est toutefois conseillé d’éviter les rapports sexuels durant au moins trois jours. Des pertes rougeâtres sont normales pendant 3 ou 4 jours. En cas d’antécédents d’herpès périnéal, une prophylaxie herpétique est prescrite.

Les contre-indications à une vaginoplastie

Dans certains cas, il est interdit de procéder à une vaginoplastie laser :

  • La grossesse
  • Des lésions ou infections de la zone à traiter
  • Un saignement vaginal d’origine méconnue
  • Les menstruations

Témoignages

J'avais la sensation que mon vagin s‘était élargi avec le temps. J’ai réalisé des séances de vaginoplastie laser avec le Docteur Romano, sous les conseils d’une amie, le résultat est super. Je me sens beaucoup mieux.

A. PELTIER

Après 2 grossesses je ressentais une réduction de la tonicité vaginale. J’ai réalisé des séances laser avec le Docteur Romano. Très satisfaite, je la recommande.

G. BAZIN

Le traitement par vaginoplastie laser a amélioré ma vie intime, je sens mon vagin rétréci. Je recommande le Docteur Romano.

J. JACQUOT

J'ai fait des séances de vaginoplastie laser réalisées par le Docteur Romano pour tonifier mon vagin. Dès la 2ème séance j'ai senti la différence et j'en suis ravie.

T. MERLE

TARIFS de la vaginoplastie médicale*

Type de consultationTarifs généralement pratiqués
Laser600€ la séance, 3 séances sont à réaliser
Acide hyaluronique350€ la seringue, deux à trois seringues sont utilisées

Ecrit par Valeria Romano

    Ancienne interne des Hôpitaux de Paris Diplômée de la faculté de médecine de Paris, l’université Paris 7 – Paris Diderot Inscrite au tableau de l’Ordre des Médecins de la ville de Paris Plus d'informations

     
    Contact