Traitement médical de l’hypersudation (hyperhidrose)

1

La transpiration excessive, mieux connue comme hyperhidrose, est une pathologie fréquente qui peut constituer un véritable handicap socioprofessionnel.

La sueur est secrétée par les glandes sudoripares qui sont au nombre de 3 millions dans notre corps.
La transpiration est nécessaire à la thermorégulation. Le thermostat de l’organisme est situé au niveau de l’hypothalamus. Lorsque la température corporelle dépasse un certain degré, la sécrétion sudorale est déclenchée. Une altération de ce mécanisme peut causer une hyperhidrose.

On classe les hyperhidroses en généralisées, unilatérales localisées et bilatérales localisées.
Malgré la grande fréquence des hyperhidroses essentielles (sans étiologie), un examen clinique à la recherche d’une affection générale reste essentiel avant le traitement de l’hyperhidrose.

Sources / Plus d'informations :

LES DIFFÉRENTES INTERVENTIONS POSSIBLES

2

Toxine botulique

La toxine botulique a obtenu l’autorisation de mise sur le marché (AMM) pour le traitement de l’hyperhidrose axillaire le 18 juillet 2003 (source, document de la Haute Autorité de Santé ‘Séance d’injection de toxine botulique au niveau de la face’ Octobre 2006). La HAS a donné l’AMM pour l’hyperhidrose axillaire sévère ayant résisté aux traitements locaux et entraînant un retentissement psychologique et social important.

Le mécanisme d’action est le blocage du fonctionnement des glandes sudoripares.

Cet acte permet de bloquer la transpiration axillaire pendant six mois environ.
Ce traitement n’a pas obtenu l’ AMM au niveau palmoplantaire.

Myradry

La FDA a reconnu  Miradry comme la technique  pour la « réduction permanente de la transpiration ».
L’appareil détruit les glandes sudoripares par action thermique. Les glandes sudoripares ne se reforment pas au cours de la vie, le résultat serait donc à long terme.
On  ne peut traiter que les aisselles.

3

RÉSULTATS AVANT / APRÈS

3

Patient de 42 ans présentant une hyperhydrose axillaire.
Disparition de l’hypersudation.
Photo un mois après le traitement.

4 (1)

Patient de 33 ans présentant une hyperhydrose axillaire.
Amélioration de l’inesthétisme après traitement.

2

Patient de 40 ans présentant une hyperhydrose axillaire.
Photos avant et deux mois après le traitement.

1

Patient de 40 ans présentant une hyperhydrose axillaire.
Photos avant et un mois après le traitement.

Témoignages

Mon stress ainsi que mon anxiété me faisaient beaucoup transpirer. Merci Docteur Romano pour votre traitement efficace.

D. GUEN

J’avais honte, l’impression que tout le monde s'apercevait de mon problème de transpiration excessive.Séance de Myradry avec le Docteur Romano, j’ai réellement vu la différence!

E. BEAUMONT

Merci Docteur Romano d’avoir résolu mon problème d’hypersudation qui me gâchait la vie.

O. LE BRETON

Je souffre d'hypersudation au niveau des aisselles, j'ai pourtant tout essayé pour venir à bout de ce problème (déodorant, crème anti transpirant). Le Docteur Romano a réglé mon problème. J’ai retrouvé confiance en moi!

R. VALETTE

TARIFS DES DIFFÉRENTS TRAITEMENTS*

Type de consultationTarifs généralement pratiqués
Myradry 1ère séance : 2000€ - 2500€  2ème séance : 1000€

Ecrit par Valeria Romano

    Ancienne interne des Hôpitaux de Paris Diplômée de la faculté de médecine de Paris, l’université Paris 7 – Paris Diderot Inscrite au tableau de l’Ordre des Médecins de la ville de Paris Plus d'informations

     
    Contact