Corps

Esthétique du corps, comment avoir un corps parfait ?

Toute femme rêve de fesses et de jambes toniques. Si le régime et l’activité physique seuls parfois ne suffisent pas, la médecine esthétique nous offre un arsenal de traitements.

Les trois ennemis d’un corps de rêve, dont les amas graisseux localisés, la cellulite et le relâchement cutané.

  • Les amas graisseux sont dus à une augmentation de la taille et du nombre des cellules adipeuses.
  • Le relâchement peut être cutané o impliquer aussi les tissus subjacents.
  • La cellulite peut être adipeuse et/ou œdémateuse et/ou fibreuse.

La médecine esthétique propose de nombreux traitements pour venir à bout de ces imperfections.

Télécharger (PDF, 496KB)

Les mésofils, retendre les tissus du corps

Le mésofil est un fil résorbable en polydioxane placé sous la peau à l’aide d’une aiguille ultrafine. Sa présence provoque une fibrose réactionnelle induisant une néo-collagenèse autour et à proximité du fil stimulant, ainsi la tonicité de la peau sur les zones traitées. Ce nouveau collagène diminue les rides, raffermit les tissus cutanés affaissés, lisse les peaux fripées, améliore la qualité et l’éclat de la peau et redéfinis le derme. Un V lifting traitera le relâchement modéré des bras, de l’abdomen, de l’intérieur des cuisses, des fesses et permettra de défroisser le décolleté, les genoux… etc.

La radiofréquence laser, réchauffement du derme

Un courant pénètre la peau et la chauffe en profondeur sans surchauffer l’épiderme. Ce réchauffement progressif et profond induit une contraction des fibres collagéniques existantes et un renouvellement accéléré du collagène. On raffermit ainsi les tissus. Il s’agit du traitement de choix du relâchement cutané qui réduit également de manière significative l’aspect de peau d’orange.

La mésothérapie, un traitement sur plusieurs profondeurs

On réalise de multiples piqûres d’un mélange de produits drainants et défibrosants en intradermique superficielle (produit injecté à moins de 2 mm) ou en intradermique profonde (produit injecté à 4 mm), à l’aide d’un pistolet ou à la main.

La carboxythérapie, une meilleur oxygénation des tissus

L’injection sous la peau de CO2 médical stérile, à l’aide d’une très fine aiguille augmente l’oxygénation et la microcirculaion locale des tissus, ce qui améliore le relâchement cutané, les amas graisseux et tout type de cellulite : adipeuse, fibreuse et œdémateuse.

La cavitation, des microbulles indolores

Les ultrasons délivrés provoquent la création continuelle de microbulles de gaz dans le liquide interstitiel du tissu adipeux. Ces microbulles augmentent sans cesse en dimension jusqu’à éclater et provoquer la rupture de la membrane des cellules graisseuses. La technique est complètement indolore et les paramètres sont réglés en fonction de l’importance du tissu graisseux.

La cryolipolise, la destruction des cellules graisseuses

La cryolipolise provoque l’autodestruction des cellules graisseuses dans les trois mois qui suivent la séance. La pièce à main, appliquée sur la zone à traiter protégée par une membrane, combine l’aspiration et le refroidissement, de qui détermine la cristallisation des adipocytes.

La pressothérapie, une meilleurs circulation contre la cellulite

La pressothérapie est une technique qui, en alternant compression et décompression des zones traitées, vise à rétablir une bonne circulation sanguine et lymphatique, ce qui est une des causes d’apparition de la cellulite.

Publié dans : Anti-Age N° 21, janvier-février-mars 2016


Ecrit par Valeria Romano

    Ancienne interne des Hôpitaux de Paris Diplômée de la faculté de médecine de Paris, l’université Paris 7 – Paris Diderot Inscrite au tableau de l’Ordre des Médecins de la ville de Paris Plus d'informations

     
    Contact